Nous sommes bien trop nombreux à passer nos journées à faire des choses qui nous ennuient et nous donnent un sentiment d’insatisfaction permanent. La crise sanitaire n’a fait que, pour certains, accentuer cet ennui au travail.
Vous vous devez à vous même de changer de métier quand celui-ci ne vous apporte plus ce sur vous attendiez. Et ce n’est pas aussi difficile que vous le pensez. Personnellement, j’ai déjà changé 3 fois de métier. A chaque fois c’est une grande remise en question mais je pense aujourd’hui, même si ce n’est pas facile tous les jours, avoir trouvé ma voie.

Pour attirer à soi le job de ses rêves, il faut en priorité avoir une vision claire de ce que serait le métier idéal.

“C’est par l’enthousiasme que nous sommes capables de déplacer des montagnes, nous générons alors une énergie nécessaire pour passer à l’acte et donner consistance à nos rêves” dit Simon Alexander Ong, coach en développement personnel.

Simon vous conseille de visualiser à quoi ressemblerait très exactement le métier dont vous rêvez. « Un des effets secondaires de cet exercice c’est que vous commencerez à vous attirer quantités d’opportunités, surtout si vous le faites quotidiennement. Tout se crée deux fois : une première fois dans la tête, une deuxième dans la réalité. Autrement dit, vous devez particulièrement être attentif à vos pensées, car elles pourraient bien devenir réalité. »

Qu’est-ce qui vous arrête ?

Vous avez des dons, des talents inexploités, et si ce que vous faites ne vous rend pas heureux, c’est que vous n’êtes pas sur la bonne voie. Ce dévoiement, cette divergence entre vos véritables désirs et votre réalité quotidienne, se manifeste de bien des manières, aussi bien physiquement que psychologiquement. Des symptômes physiques comme des migraines, des maux de dos et un système immunitaire qui ne fonctionne plus.

Le changement est à votre portée. Simon Ong pense aussi que nous nous sabotons et que cela vient d’un manque d’estime de soi, de toutes ces choses négatives qu’on se dit à soi-même. Si vous croyez que vous n’allez pas pouvoir changer de vie, pour un métier que vous préférez à celui qui est le vôtre actuellement, il est sûr que vous ne ferez pas ce qu’il faut pour y arriver. Si vous voulez changer, n’ayez pas peur de faire le grand saut que votre instinct exige de vous. Les changements radicaux exigent des actions toutes aussi radicales.

Sortir de sa zone de confort.

Quitter sa zone de confort est la seule façon d’évoluer et d’attirer à soi le job dont on rêve. C’est quand nous parvenons à dépasser notre peur de sortir de cette zone de confort que nous sommes capables d’amorcer un changement.
 
Alors qu’en dites vous ? Prêts à faire le GRAND SAUT ? croyez-moi, je l’ai fait et cela en vaut vraiment la peine !
×