Il n’a jamais été aussi compliqué de s’habiller pour aller travailler. L’ancien dress code traditionnel pour les femmes était les costumes pantalons ou jupes avec chaussures élégantes et accessoires, chemises et vestes raffinées. Mais les choses changent.
En 2016, la société de conseil en gestion australienne Pricewaterhouse Coopers a notifié à ses employés : « les employés sont depuis juin 2016 priés de s’habiller d’une façon qui les fasse se sentir bien ».

La tendance actuelle : être nous mêmes ! 

Ont franchi le pas les Mark Zuckerberg et Steve Jobs qui ont fait de leur look informel leur uniforme business afin de privilégier leurs idées et leurs produits.
Mais attention, ne vous y trompez pas, même les tenues décontractées restent codifiées : la différence se fait dans les matières et les coupes. 

Pour commencer, du point de vue de l’employé comme de l’entreprise ou de l’administration qui l’emploie, quels sont les bénéfices concrets d’une présentation positive, professionnelle et efficace ?

Une image flatteuse et en adéquation avec les valeurs de l’entreprise :
- Développe l’estime de soi, l’assurance et l’affirmation de soi
- Accroît ainsi l’efficacité et la performance
-Améliore les relations humaines
-Améliore l’image du personnel, donc de l’entreprise
-Clarifie et renforce l’identité de l’entreprise. 

Comment donc être soi-même, et ne pas faire défaut aux valeurs de mon entreprise ?

Pour ne pas perdre cette présentation professionnelle, « le casual Friday » est remplacé par le « formal Friday ». Le vendredi est consacré aux tenues habillées. Si le reste de la semaine, vous optez pour le « soyez-vous-même », avec des couleurs, des imprimés, des sneakers (dans la mesure du correct), le formal Friday balancera cette apparence. 

Autorisez-vous donc Mesdames un style personnel, professionnel, en alternant casual et formal.
×